TAMTOURS – AGENCE DE VOYAGE AU VIETNAM

Confiez nous votre voyage au Vietnam! Tamtours – une agence de voyage francophone au Vietnam sera à votre écoute pour vous aider à le composer avec les meilleures offres.

a

Ninh Binh

Ninh Binh, Halong terrestre

Ninh Binh est la capitale à forte densité de population de la nouvelle province du même nom et c’est la ville la plus méridionale du nord du pays. Sur le plan touristique, elle ne présente pas d’intérêt mais c’est une base pratique pour se rendre dans quelques-uns des lieux les plus remarquables de la région. On pourra visiter l’ancienne capitale Hoa Lu et ses temples ; les paysages d’eau de Tam Coc, une baie d’Halong à l’intérieur des terres, où à bord d’un sampan les visiteurs remontent une rivière tortueuse à travers des grottes inondées et des rizières verdoyantes ; les terres catholiques autour de la cathédrale Phat Diem avec ses aiguilles et ses tours, ses cloches et ses parfums ; et enfin le magnifique parc national de Cuc Phuong où l’on admirera d’étonnants papillons, des fleurs et des arbres magnifiques.

Hoa Lu – ancienne Capitale du Vietnam au 10e siècle

Sur la route nationale 1, à 100 km au sud de Hanoi et 30 km de Nam Dinh, Ninh Binh 20 semble vivre dans un nuage de poussière perma- nent, provoqué en partie par une cir- culation intense et surtout par la pré- sence d’une immense carrière de pierre toute proche. C’est néanmoins une étape commode aux nombreux hôtels, d’où l’on peut rayonner pour découvrir les célèbres sites des envi- rons: Hoa Lu, Tam Coc, Kenh Gay Cuc Phuong et Phat Diem. Le mar- ché sur l’eau est assez pittoresque. En 1951, le Viet-minh s’empara du fort qui s’élevait sur un énorme rocher de l’autre côté de la rivière. Une partie de la garnison française, soit quatre-vingts hommes, tenta de trouver refuge dans l’église de la ville, mais il n’y eut que dix-neuf survivants. En face de la gare ferroviaire se dresse une nouvelle église, dont l’architecture s’inspire de celle des temples. Lors de la guerre d’Indochine, Ninh Binh, carrefour stratégique entre la route nationale 1 et la rivière Song, était un des verrous de la « ligne de Lattre ». Ce chapelet de fortifications avait été établi en 1950 pour tenter, vainement d’ailleurs, de protéger Hanoi, Haiphong et le delta du fleuve Rouge des incursions du Viet-minh. Le site pittoresque de Hoa Lu, à 13 km au nord de Ninh Binh et à 80 km au sud de Hanoi, fut la capitale d’un petit royaume féodal qui ne s’étendait que sur 300 ha. Il fut successivement dirigé par les dynasties des Dinh (968-981), des Le antérieurs (981-1010) et des Ly (1009-1225). Il ne reste que de rares vestiges de cette citadelle de 3 km2, érigée sur la rive du Hoang Long. On discerne encore le tracé des remparts de terre et des fondations des palais et des temples. Des archéologues ont récemment mis au jour une grande colonne de pierre, datée de 988, gravée de sutras bouddhiques. Après le transfert de la capitale à Thang Long, en 1010, deux sanctuaires furent construits dans l’enceinte de la citadelle. Le premier est dédié à l’empereur Dinh Tien Hoang (968-979) et le second à Le Hoan (981-1010), fondateur de la dynastie des Le antérieurs.

À voir et à faire

La promenade en barque à Tam Coc
Cette balade a Tam Coc s’effectue en sampan à rame, une barque à font plat, ou à pied en longeant une digue. On admire les pitons rocheux émergeant des superbes grottes de Tam Coc, d’ immenses cavernes hérissées de stalactites et de stalagmites. La promenade sur la rivière Ngo Dong, qui dure de deux à trois heures, commence par la traversée des rizières inondées de la vallée d’où jaillissent d’énormes pitons rocheux, à travers un paysage exceptionnel qui vaut à la région le surnom de « baie de Halong terrestre ». Bientôt, la rivière s’enfonce dans la première des trois galeries très basses, creusées à travers la montagne et mesurant respectivement 127 m, 60 m et 50 m de long. Une vaste cavité proche a abrité un hôpital militaire viet-cong pendant la guerre contre les Américains. D’autres grottes auraient servi de prisons à des pilotes américains capturés. Entre chaque tunnel s’étend un vaste lac d’eau limpide et profonde encerclé de hautes falaises calcaires. Il n’est pas rare d’y apercevoir des hérons et des martins-pêcheurs. Au bord du dernier lac, des chèvres sauvages ont élu domicile sur une étroite bande de terre où se dressent les vestiges d’une petite pagode. En remontant un ruisseau affluent, on atteint le temple de Thai Vi, où un roi du XIIIe siècle, Tran Nhan Tong, se retira après son abdication.
La grotte Bich Dong
 À proximité de Hoa Lu, la pagode de Jade (Chua Bich), construite en 1448. renferme de très belles statues de bronze et de marbre, ainsi qu’une énorme cloche de bronze et un rocher en forme de tête qu’il faut toucher si l’on veut vivre vieux. De Ninh Binh, on peut se rendre au hameau de Van Lam, à 9 km au sud, et, là, louer une barque pour aller visiter la très belle grotte de Jade (Bich Dong) et ses trois célèbres pagodes. Ce sanctuaire a été aménagé par deux moines dans les grottes d’une falaise abrupte. Le site fut successivement agrandi au xve, puis au XVIIIe siècle. La pagode Ha est creusée au pied du rocher, la pagode Trung à mi-hauteur et la pagode Thuong au sommet.
Temple du roi Dinh Tien Hoang
Den Dinh Tien Hoang est un temple qui fut édifié au XIe siècle et reconstruit en 1696. Des animaux mythiques en gardent l’entrée. Au centre de la cour qui s’ouvre devant le bâtiment principal se dresse le Lit du Dragon, un autel autrefois réservé aux sacrifices. C’est sur cette dalle de pierre que, lors des fêtes, les fidèles déposent des cadeaux et des offrandes de nourriture. L’éphémère dynastie des Dinh consolida l’indépendance nationale, acquise quelques décennies plus tôt par Ngo Quyen, qui chassa les Chinois après un millénaire d’occupation. Sur les piliers du temple figurent les caractères Dai Co Viet (la «Grande Nation des Viet »), nom donné au nouvel empire par Dinh Tien Hoang en 967. Une statue du monarque en bronze doré trône sur l’autel central du temple. On peut voir des sculptures de ce monarque et de ses trois fils dans des pièces situées à l’arrière de ce temple.
Temple du roi Le Hoan
Den Le Hoan, connu également sous le nom de Le Dai Hang, est une réplique en plus petit du Den Dinh Tien Hoang. Il renferme les statues de Le Hoan, de la reine Duong Van Nga et des princes Le Long Dinh et Le Long Viet. A gauche de l’entrée se dresse un petit sanctuaire dédié à Confucius. Ceux qui auront le courage de gra- vir les deux cents marches condui- sant au sommet de la colline la plus proche du temple y découvriront un lieu de pèlerinage consacré à Confu- cius et un magnifique point de vue sur l’ensemble du site de Hoa Lu.

Poste un Commentaire

You don't have permission to register