DEVIS PERSONNALISÉ
search

Sapa

VIETNAM
Nord du Vietnam
Sapa se trouve a 1650 m d'altitude et a 350 km de Hanoi, "le pays bleu" comme on l'appelle, est une station climatique

General description

À 1650 m d'altitude et à 350 km de Hanoi, "le pays bleu" Sapa comme on l'appelle, est une station climatique entièrement fondée par les Francais en 1922, après la découverte du site par un missionnaire jesuite en 1918, dans un beau cirque de montagnes couvert de hameaux. La ville (Chapa en francais) a d'abord été un site similaire en 1912 (sanatorium et station metorologique), puis elle est devenue une station climatique. Quelques villas coloniales témoignent encore de cette epoque.
   Depuis 1933, Sapa est devenu un endroit très touristique, c'est une excursion populaire au départ de Hanoi. Intéressantes balades tout autour de Sapa. Il suffit de de suivre les paysans retournant dans leur villages et hameaux. Beaucoup d'entre eux se trouvent à moins de 3 km. Parfois, ca grimpe sec, mais quel plaisir. Rizières en terrasses qui ondulent.
Malgré les milliers de touriste qui déferlent sur la ville chaque armée depuis une décennie. Le charme de Sa Pa ne s'est pas altéré. La beauté immuable de sa vallée réside dans la majestueuse présence du mont Fan Si Pan – le  plus haut du Vietnam - parfois visible ou masqué par un voile nuageux ; et dans l'animation colorée de ses habitants, des minorités ethniques qui font le commerce de bijoux et de vêtements.
Sans doute le cachet de Sa Pa est-il menacé par la construction de nouveaux hôtels mais aucun ne rivalise avec la splendeur caractérisée des vieilles demeures coloniales, au toit pentu, aux volets peints, agrémentées de coquets jardinets soigneusement entretenus depuis des générations, où éclatent les couleurs des digitales, de roses, des abricotiers et des pruniers en fleurs. Choisissez de visiter Sa Pa en semaine - la ville étant envahie de cars de touristes pendant les week-ends. Flânez dans ses rues, où vous croiserez les fières jeunes femmes Hmông, vos promenades seront tranquilles et vous aurez l’embaras du choix pour trouver une chambre d'hôtel.
Sommaire: 

Comment s'y rendre? 

Il y a deux façons d'aller à Sa Pa, soit par la route ou soit par un train de nuit qui part de Hanoi, via Lao Cai.
  • En train, vous pourrez choisir parmis de nombreuses catégories de place ou de couchettes climatisees dans les trains. C'est assez simple pour pouvoir acheter le ticket dans les bureaux de vente à Hanoi, à Sa Pa ou vous pouvez réserver les places même à la gare. A votre arrivee a Lao Cai apres le train, il y plusieurs types de moyens de transport qui vous propose le tranfert pour Sapa.
  • En route, depuis deux ans, après la nouvelle construction d'une autoroute en 245km de Hanoi jusqu'a Laos Cai, ce devient cencore plus facile et rapide pour aller à Sapa, vous pouvez acheter un circuit complet chez les agences de voyage ou uniquement un transfert Hanoi - Lao Cai ou Lao Cai - Hanoi avec un prix tres raisonnable environ 25 USD/personne/trajet.

À voir 

Sa Pa est un endroit idéal pour se détendre, en particulier si l'on arrive dee Diên Biên Phu après un voyage fatigant. La ville étant relativement récente, il n'y a pas grand-choses à visiter hormis quelques édifices français.
1/En ville
  • Église:Le plus spectaculaire d'entre eux est l'église du centre-ville, bâtie en 1930. Elle a été récemment reconstruite après avoir été rasée, en 1952, par l'artillerie française qui visait l'immeuble voisin où étaient cantonnées des troupes du Viet minh. Dans la cour, sont enterrés les prêtres y ayant officié, dont le père Thinh sauvagement assassiné. À l'automne 1952, il est mis en présence d'un moine nommé Giap Linh dont la liaison avec une religieuse est alors découverte au séminaire de Ta Phin. L'homme est extrêmement offensé par l'interférence du prêtre. Peu après cette rencontre, alors que des membres de la congrégation du père Thinh arrivent à Sa Pa pour la messe, ils le trouvent décapité près de l'autel.
  • Ham Rong ou la colline des mâchoires du dragon (l'antenne de télévision Colline du district y est installée): se trouve juste au-dessus du centre-ville. Vous des mâchoires pouvez y grimper en prenant les escaliers situés derrière la pension Ham Rong Guesthouse. Le chemin qui serpente jusqu'au sommet offre une superbe vue sur la ville mais aussi une promenade agréable : en approchant du sommet, on découvre des affleurements calcaires et des grottes minuscules. Il est situé à côté des restaurants. Y sont exposés des costumes des minorités ethniques ainsi que des objets en rapport avec la région de Sa Pa.
2/Excursions
  • Ta Phin, village habité par des Dao Rouges :  Derrière le séminaire, le sentier descend vers une vallée où des rizières en terrasse se détachent à flanc de colline. Pour y accéder, empruntez la route Dao rouges située à 8 km à l’est, vers Lao Cai puis le chemin montant à Ta Phin. Il faut 3 km pour arriver au séminaire et encore 4 km pour rejoindre le village de Ta Phin.
  • Lao Chai et Ta Van , villages habités par les Hmong et les Dzay: Un circuit de 20 km( à partir de Sapa) à pied permet de visiter des villages habités par des minorités ethniques et de contempler des paysages splendides. Sortez de la ville en direction du sud-est  Lao Chai est à 6 km de l'autre côté de la vallée. Suivez le chemin à droite de la route, qui descend dans la vallée, traversez la rivière par la passerelle (cau may) puis passez à travers les rizières jusqu'à Lao Chai. Le village de Ta Van se situe 2 km plus loin. Une petite promenade dans ces villages relativement prospères est incontournable : c'est une véritable chance de pouvoir observer la vie rurale. Les rizières inondées constituent le principal revenu des habitants, le tissage pour les touristes leur permet d'acheter un peu de viande. La nature est clémente, le sol riche et l'eau abondante. Le nombre des terrasses est impressionnant (plus de 100 paliers). Il a fallu des siècles de labeur pour transformer ces pentes abruptes en rizières. Sur le plan technologique, ces, villages peuvent être décrits comme relevant de"l'âge du bambou" : l'eau de source est acheminée sur de longues distances jusqu'au village par des cannes de bambou, elle se faufile entre des barrages en bambou, coule grâce à des aqueducs en bambou ; des dispositifs mécaniques en bambou permettent de décortiquer le riz sans effort ; les maisons et le mobilier sont construits en bambou ; les pipes pour fumer le tabac (ou autre) sont taillées dans le bambou. Tous les sentiers mènent à un hameau. Les Hmông vivant dans les villages loin de Sa Pa semblent plus réservés, voire sur la défensive : leurs maisons sont entourées de barrières et leurs champs clôturés. Revenez sur la berge nord de la rivière par le pont suspendu. Une baignade dans les eaux fraîches de la rivière Muong Hoa est revigorante. Deux kilomètres plus loin au sud-ouest de Sa Pa, à côté de la route, se dressent des stèles gravées dont les inscriptions seraient en hmông ancien. Pour arriver à Sa Pa, vous devez grimper la colline sur 10 km. C'est épuisant mais la vue est imprenable et l'air d'une pureté sans égal. En chemin, arrêtez-vous pour manger des oeufs durs et boire de la bière de Lao Chai dans une gargote au bord de la route. Lorsque le soleil décline, les rizières se parent d'une palette d'innombrables verts. Les ombres soulignent le relief en trois dimensions du paysage. De Sa Pa, en prenant le chemin vers l'ouest à travers le marché, on peut faire Cat Cat une ballade de 5 km jusqu'à Cat Cat, un village de Hmông noirs, ou un circuit plus long de 10 km menant à Sin Chai, où réside également cette minorité ethnique. Actuellement, les touristes doivent payer 5 000 dôngs pour emprunter la piste. Pour vous rendre à Cat Cat, prenez le sentier qui mène à Sin Chai et bifurquez à gauche, 1 km plus loin. En suivant les pylônes qui traversent les rizières, vous arrivez au village. Derrière, se trouvent les cascades - d'où le village tire son nom - ainsi qu'une ancienne centrale hydroélectrique française qui produit encore de l'électricité. Sin Chai est située à 4 km au nord-ouest. À 12 km à l'ouest de Sa Pa sur la route de Lai Châu, vous attendent les Cascades d'argent; une halte agréable pour pagayer dans les mares fraîches.
  • Les ethnies minoritaires: De par leur physionomie, les Hmong, les Dao ainsi que les membres des autres ethnies, qui viennent faire du commerce à Sa Pa, sont clairement asiatiques mais différents des Viet. Les Hmông - normalement réservés - sont des commerçants obstinés, qui vendent des chemises, pantalons et bonnets indigo tissés à la main et des objets d'artisanat, dont de remarquables guimbardes en cuivre et en bambou. Le Dao se sont eux aussi lancés dans le commerce et ont adapté leurs métiers à tisser pour confectionner des vêtements à la taille de ces étrangers généralement plus grands qu'eux. En fait, la plupart des vêtements qui sont à vendre sont de seconde main, avec des pièces retravaillées selon de nouveaux motifs. Les femmes, à l'angle des rues, les mains tachées du violet de la teinture, vendent des vêtements et cousent. Les jeunes filles traînent en bande, quand elles marchent, bracelets, boudes d'oreilles, colliers tintent à l'unisson. « Jolie, jolie", disent-elles, alors qu'elles vous fourrent dans les mains des bracelets. C'est difficile de ne pas être de leur avis. "Mua mot cai gi, mua mot cai gi" ("achètes-en un, achètes-en un"), chantent les plus jeunes d'entre elles et c'est ce que font la plupart des gens. Le samedi soir est toujours un événement pour les Hmông noirs et Dao rouges de la région de Sa Pa. Les adolescents font des kilomètres pour venir au "marché de l'Amour", comme on l'appelle ici, trouver l'âme saur. Le marché est aujourd'hui tellement fréquenté par les touristes que les adolescents organisent leurs rendez-vous en privé. Le marché des denrées alimentaires est mieux achalandé et plus vivant le dimanche matin, au moment où la plupart des touristes filent à Bac Ha.
  • Mont Fan Si Pan: 

Où se loger?

Cette région vous offre une large choix d'hébergement comme: chez l'habitant, auberges et hôtels. Ca dépend de votre budget ainsi que votre souhait, choissisez vous le type d'hébergement qui vous convient. 
  • Chez l'habitant: Si vous cherchez quelque chose authetique, loin de masse, passer la nuit chez l'habitant est une choix idéale. Cependant, avant de donner votre décision, il est nécessaire de vous comprendre son confort. Il s'agit d'une maison soit en bois ou soit en bambou sur pilotis qui est plus ou moins décorés en fonction du condition éconimique de chaque famille et des ethnies. La salle de bain et la toilette sont à extérieur du chambre.
  • Hôtel:La plupart des hôtels cités d'ici ont des chambres avec vue. Les tarifs, compétitifs doublent souvent le weekend en raison d'aflux de touristes vietnamiens.
Save

Destination related

6 bonnes raisons pour voyager au Vietnam avec Tamtours

Jeunes, ambitieux, innovants et plein de ressources, nous sommes une équipe expérimentée et professionnelle, qui s’engage à fournir des prestations de qualités, un service personnalisé au meilleur rapport qualité prix
AGENCE DE VOYAGE LÉGALE
AGENCE DE VOYAGE LÉGALE
RÉELLES EXPÉRIENCES
RÉELLES EXPÉRIENCES
QUALITÉ IRRÉPROCHABLE
QUALITÉ IRRÉPROCHABLE
HAUTE RESPONSABILITÉ
HAUTE RESPONSABILITÉ
RÉSERVASION SIMPLE ET SÉCURITAIRE
RÉSERVASION SIMPLE ET SÉCURITAIRE
SATISFACTION DU CLIENT EST L'OBJECTIF
SATISFACTION DU CLIENT EST L'OBJECTIF
Réseaux sociaux:

facebook facebook facebook twitter linkedin pinterest slideshare