DEVIS PERSONNALISÉ
search

Hoi An

VIETNAM
Centre du Vietnam
Hoi An fut le port le plus cosmopolite du Vietnam.

General description

À 30 km au sud de Danang, la ville portuaire de Hoi an est le site le plus pittoresque de la cô te. La plupart des visiteurs aiment s'y attarder. 
La Faifo des premiers marchands occidentaux fut, du XVIIè au XIXè siècle , l'un des principaux ports internationaux d' Asie du Sud- Est. À son apongée, Hoi An contemporaine de Macao et de Melaka, constituait un étape incontournable pour les marchands hollandais, portugais, chinois, japonais et autres. De là, les bateaux partaient commercer avec tous les villes du Viet Nam voire la Thailande et l'Indonesie. Plus que toute autre ville vietnamienne, Hoi An respire ce parfum d'histoire qui vous envahit au fur et à mesure de votre visite. 
Une site paisible au bord de l'eau, le côté "maison de poupées" de la ville historique (on peut toucher de la main de nombreux toits), des habitants sympathiques et accueillants, de très nombreuses boutiques et galerie d'arts... les raisons du succès touristique internationnal de Hoi an ne manquent pas. 
Sans parler des vieux quartiers, de la plage toute proche et des restaurants, aussi bon marche que délicieux- peut être les meilleurs du pays. 
 
Sommaire

Que faire et à voir?

La majeure partie des plus beaux édifices et des maisons communales (hoi quan) est regroupée dans Tran Phu et ses environs. Cette rue s'étend d'ouest en est, du pont couvert japonais au marché qui s'étire le long du fleuve, ainsi que dans l'une des rues perpendiculaires. La marche est le meilleur moyen d'explorer ce petit centre: il faut compter une journée pour visiter la ville. 
  • Pont couvert japonais: Hoi an reconnu par nombreux sites tourisques dont le pont couvert japonais est considéré comme l’âme et le symbole de cette ville antique. C’est la raison pour la quelle ce pont est sans doute un incontournable à visiter à Hoi an. Construit par les japonais au début du XVII siècle, le pont couvert, appellé aussi le pont de pagode, est l’harmonie des styles architecturaux avec les caractéristiques culturelles japonaises, chinoises et vietnamiennes. Plus de 400 ans se sont écoulés et le pont couvert demeure toujours un bon asile pour les passants contre la pluie et la chaleur.
  • Maison ancienne Tan Ki: Une des maisons les plus anciennes de Hoi an que vous ne manquez pas, est celui de Tan Ki situé à 101 Nguyen Thai Hoc, dans le vieux quartier. Elle servait autrefois de résidence à un riche marchand vietnamien. Remarquable bien conservée, elle n'a guère  changé depuis sa construction, au debut de XIXè siècle. Son agencement est révélateur des influences japonaise et chinoise sur l'architecture locale. Bien que privée, la maison Tan Ky est ouverte au public moyennant un petit endroit d'entrée. Le propriétaire, dont la famille habite ici depuis sept générations, parle couramment francais et l'anglais. 
  • Temple de Quan Cong: Erigé au milieu du XVIIè siècle, ce petit temple chinois est dedié à Quan Cong, un général chinois glorieux, révéré comme le symbole de la loyauté, la sincérité, l’intégrité et la justice. Sa statue de papier mâché sur une âme de bois, partiellement dorée, trône sur l'autel central à l'arrièrre du sanctuaire. Quand un visiteur fait une offrande à Quan cong, le gardien frappe d'un coup solennel un vase de bonze. À gauche de Quan Cong, une statue représente le général Chau Xuong, l'un des gardes de Quan Cong, dans une pose avantageuse. À droite apparait Quan Bing, madarin administratif plutôt replet. Le cheval blanc grandeur nature rappelle celui que montait Quan Cong. En passant dans la cour, jetez un coup d'oeil  sur les toits, decorés de carpes. Symbole de patience dans la mythologie chinoise, ce poisson est couramment représenté à Hoi An. 
  • Village des légumes Trà Quế: Situé à 2km du centre ville de Hội An, ce village est connu depuis longtemps par ses légumes et herbes aromatiques cultivés sur un sol fertilisé par les algues, lui donnant une saveur unique.  Une balade à vélo jusqu'à Tra Que qui serpent entre des rizières, est certainement une expérience intéressante. Vous aurez non seulement  l'occasion de découvrir la vie quotidienne des cultivateurs à travers les travaux de bêchage et de cuillette de légumes mais aussi de déguster les fameuses spécialités du villages. 
  • Village Tra Nhieu: Tra Nhieu, un nouveau site tourisque de Hoi An, est un petit village typique de la campagne qui se trouve à 3 km sur les bords de la rivières Thu Bon. Elle est reconnu par la traquilité, ses petites maisons de jardins et les différents artisanats tels que: confection de matelas, pêche, production maraîchère…
  • Plage d'An Bang: À 3km au nord de Cua Dai, An Bang est l'une des plages les plus agréables du Vietnam. La piste qui y mène ne paie pas de mine mais une fois qu'on y est, on découvre une magnifique bande de sable fin et de l'immensité de l'ocean sur le quel ne se détachent que les lointaines iles Cham. Les petis bars- restaurants se multiplient. Lors de votre passage, les touristes n'étaient pas harcelés par des vendeurs. Forte heuresement, la côte vers le nord, une longue plage magnifique plantée de casuarinas et de pandanus où accostent les étranges corales des pêcheurs de la région, est restée intacte.
  • Iles  de Cham: Baignant dans la mer de Chine méridionale, à 21 km để Hội an, l'ile Cham est non seulement reputée pour ses nids d'hirondelle, utilisées dans la préparation de la fameuse  soupe, notamment à Hong  Kong et à Singapour mais encore constitue une destination merveilleuse où vous pourrez faire une excursion à la journée, pratiquer la plongée au milieu des récifs ou y passer la nuit. 

Où se loger? 

Les touristes affulent dans la petite ville de Hoi An presque toute l'année. Donc contrairement aux autres régions  du Vietnam, ou une construction pléthorique a entrainé une augmentation de l'offre et une baisse des prix. Les hôtels de Hoi An affichent très vite complet: en haute saison, des centaines de visiteurs imprévoyants doivent aller chercher une chambre à Danang. Il est donc vivement recommandé de réserver à l'avance et confirmer quelques jours avant d'arriver. 
La plupart des voyageurs préfèrent se loger dans le centre, il n'est pas étonnant que les hôtels y sont très vite complets. Pourtant, les établissements excentrés sont bien souvent plus calmes et plus spacieux. En particulier, de nombreux hôtels de luxe se situent à quelques kilimotrès de la ville, sur la plage, mais ils proposent tous un transfert en navette.
Hoi An étant assez petite pour que l'on puisse s'y déplacer à pied, il n'est pas indispensable de se loger au coeur même de la ville, par ailleurs bruyant.

Que manger? 

À côté de la beautée du view quartier, Hoi An séduit encore des touristes  par les plats qui reflètent la gastronomie du Centre  et a de nouvelles préparations à faire de la cuisine raffiné.
La particularité est que ce sont des plats populaires à prix raisonable, et vous pourrez les gouter a n’importe quel restaurant voire  sur la troittoir dans le view quatier à Hoi an.  Donc, découvrez les plats à ne pas manquer lors votre visite a Hoi An.
  • Cao Lau: Il est un plat bien connu de cette cité antique. Ce mets est un mélange de nouilles plates, de croutons, de pousses de bambou et de légumes verts, le tout surmonte de porc émincé. Juste d'avant de le servir, on y incorpore une crêpe de riz émiettée. Vous trouverez ce plat sur tous les menus de la ville. Hoi an est d'ailleurs le seul endroit où vous pourrez déguster un authentique Cao Lau, car l'eau utilisée pour la préparation doit obligatoirement provenir du puits  Ba Le. 
  • Mi Quang (Nouilles de Quang: Un des plats typiques et prefere a Hoi An. Il fait a la base de nouille de riz, de la viande (de porc, de boeuf, poulet ou crevette), des herbes aromatiques et d’arachides torifies.
  • Com Ga (Riz au poulet): Il s’agit un des trois plats exclusifs de la cuisine Hoi An composant deux ingredients: Le riz et le poulet. Ces deux ingredients doivent etre choisis strictement. On n’utilise que le riz parfume cuisine avec le boulon de poulet et la feuille d’ananas. Le poulet servi est celui vietnamienne de bonne qualite dont la peau est mince et la viande est molle, riche de nutrition. Le poulet est déchiqueté, mélangé avec l’oignon, un peu de sel, poivre en pointillés, des feuilles de laksa et des épices. Ce plat servi avec la sauce ou la sauce de piment.
  • Banh Xeo (Crepe de Hoi an): La crepe est un plat populaire typique du Viet nam, cependant chaque region a sa recette. Venant a Hoi an, vous pourrez gouter la crepe qui est differente a celle au nord et au sud.Cette crêpe croustillante d’un jaune éclatant grâce au curcuma est farcie de viande de porc, de crevettes mais aussi de nombreux légumes comme les pousses de soja. Elle se coupe en morceau et se roule dans de la feuille de riz agrémentée de salade et de menthe. C’est mieux de la manger chaudement avec la sauce spéciale.
  • Banh Bao, Banh Vac (Rose Blanche): Il serait impensable de parler de la cuisine hoi an sans parler du “Banh Bao, banh vac”. Ces deux gâteaux sont petits , blancs comme des pétales de rose , donc les français leur ont donné le nom de « Rose blanche ».Banh Bao et Banh Vac sont deux gâteaux différents , mais très souvent , ils sont mis sur le même assiette et se mangent avec la même sauce. Les roses blanches sont des petits gâteaux de crevettes et de viandes à base de pâte blanche. Rose blanche est le plat très populaire dans le menu des restaurants à Hoi An, beaucoup de voyageurs aiment ce plat non seulement pour sa saveur délicieuse , mais aussi pour sa belle présentation .
  • Banh dau xanh (gâteau de haricot verts): Le gâteau de hairots vert est depuis lontemps une specialite de Hoi An. Il est considéré comme le cadeau précieux. Le gâteau en forme ronde ou carré, a un goût particulier et surtout, il a créé la beauté de la gastronomie de Hoi An. Aujourd’hui, ce gâteau est vendu partout et est apprécié par les touristes à Hoi An.
  • Entremets au mais: À la saison de maïs Cam Nam (mars – septembre), Cet entremet au maïs est vendu beaucoup à Hoi An. Ce dessert est fin, et pas très sucré comme l’entremet d’autres régions du vietnam, celui au maïs à Hoian est apprécié par le frais du maïs et la sauce de noix de coco.
  • Banh trang dap (Gâteau battus): Ce sont des galettes de riz minces, cuites au feu puis collées aux galettes de riz cuites à la vapeur. Le « Bánh tráng đập » n’a rien d’étrange et n’est pas très savoureur, mais on le préfère, car étant un mets traditionnel, meilleur marché.
  • Hoanh thanh (wonton): C’est un plat originaire de la Chine. Vous pourrez le trouver presque tous les coins de Hoi An.  Que ce soit au dejeuner, au diner, le ‘hoanh thanh est toujours presente et elle se mange en tout temps. On peut distinguer 3 sortes de hoanh thanh: wonton a la soupe, wonton frit et wonton au nouille. Les principaux ingrédients sont la farine de blé; l’oeuf et la crevette. D’abord, mélanger la farine et l’œuf, puis les faire la fermentation. Tout est laminé, coupé en petits carrés pour faire la croûte. La crevette épicée écrasée pour faire la farce. On mange ce plat avec le bouillon d’ananas, de tomates et de champignons.
  • Banh beo: Parmi les mets faits de farine de riz, Banh Beo est un plat bien aime par les localites ainsique les touristes etrangers. Ce plat en forme de mini disque, cuit à la vapeur, auquel on ajoute de la crevette émiété et séché, du paté de sauja jaune nature, et de l'échalotte frit. Particulierement, on le mange avec une canne de bamboo bien mince. En fonction de vos gouts, on vous donne egalement la sauce de poisson à aigre douce ou le piment.

Shopping

Hội an est la Mecque des amateurs de lèche- vitrines. Ses rues commercants n'ont cependant plus le même charme depuis là soudaine poussée du mercantilisme. Faire des achats ici reste pourtant moins accablant que dans les autres villes touristiques du Vietnam. Le marchandage a sans doute sa part de responsabilité.
Hội An est reputée pour sa production de cotonnades, et les fiatures de coton abondent dans la ville assiégée par des rangées de métiers à tisser en bois. Tandis que, sous l'oeil attentif des couturières, les roues des machines actionnent inlassablement les navettes, la ville s'emplit d'un incessant cliquetis. Les metiers à tisser sont fabriqués au Vietnam selon un procède sophistiqué qui remonte à la revolution industrielle: ceux de l'Angleterre victorienne ne devaient etre guère différents. 
La confection sur mesure figure parmi les spécialites de Hoi An et le nombre de boutiques de tailleurs est passé en quelques années d'une dizaine à plus de deux cents . Il est difficile de recommander un tailleur plutôt qu'un autre. 
Là concurence acharnée entraine l'apparition d'une multitude de rabatteurs, pour la plupart de jolies jeunes filles qui, après avoir entamé la conversation avec vous, vous invitent  à "venir voir  l'atelier de leur tante". En fait, la qualité doit être égale partout, qu'il s'agisse d'une simple retouche ou de la création d'une garde - robe. Pour avoir un apercu des différents étoffes disponibles, jetez un coup d'oeil au marché aux vêtements de la rue Trần Phú.

POURQUOI TAMTOURS ?

AGENCE DE VOYAGE LÉGALE
AGENCE DE VOYAGE LÉGALE
RÉELLES EXPÉRIENCES
RÉELLES EXPÉRIENCES
QUALITÉ IRRÉPROCHABLE
QUALITÉ IRRÉPROCHABLE
HAUTE RESPONSABILITÉ
HAUTE RESPONSABILITÉ
RÉSERVASION SIMPLE ET SÉCURITAIRE
RÉSERVASION SIMPLE ET SÉCURITAIRE
SATISFACTION DU CLIENT EST L'OBJECTIF
SATISFACTION DU CLIENT EST L'OBJECTIF
Réseaux sociaux:

facebook facebook facebook twitter linkedin pinterest slideshare