Conseil de voyage

Voyage  au Vietnam et découverte d'une architecture vietnamo-europeenne.

Voyage au Vietnam et découverte d'une architecture vietnamo-europeenne.

Apr, 17 2018 Conseil de voyage
Après avoir consulté l’avis de plusieurs maîtres de géomancie, l’empereur a choisi pour sa tombe un terrain à flanc de coteau sans parc paysager. D’un mélange architectural controversé, le site charme…

Au bord de la rivière du Parfum et à 11 km de la ville de Hué, le mausolée tombeau de Khai Dinh est un des sites incontournables pour tout programme de voyage au Vietnam.

Khai Dinh (1916-1925) est le 12ème empereur, l’avant-dernier, et le dernier à construire un tombeau de son vivant.

Monté sur le trône à l’âge de 31 ans, l’empereur fut passionné à construire plusieurs palais, résidences et tombeaux pour lui-même et pour la famille royale : le palais de Kien Trung, le palais de An Dinh, la porte de Truong An, la porte de Hien Nhon, la porte de Chuong duc, et notamment son tombeau Ung Lang. Ces constructions, couteuses en argent et en force de travail sont pourtant des monuments de grande valeur culturelle, architecturale et artistique.

Le Grand Escalier du tombeau de Khai Dinh, Hué, était construit en 1922 et immortalisé par cette carte dans la même année

 

Le Grand Escalier du tombeau de Khai Dinh, Hué, toujours majestueux

 

 Le site et la géomancie

Après avoir consulté l’avis de plusieurs maîtres de géomancie, un terrain à flanc de coteau au mont Chau Chu (ou Chau E) a été choisi. Gardé au-devant par une basse colline, il reçoit un « hommage » du mont Chop Vung à gauche et de celui de Kim Son à droite. Selon la sagesse du Feng-shui, le site est dans la forme d’un homme au pouvoir assisté par des supporteurs surnaturels, le « dragon » et le « tigre ». Enfin, il reçoit de l’énergie à partir du cours d’eau Chau E passant de gauche à droite.

Le mont de Chau Chu fut changé de nom, appelé désormais par le nom du tombeau, Ung Son. Le chantier fut ouvert le 4 septembre 1920. Il prit 11 ans pour finir, 6 ans après sa mort.

Le tombeau de Khai Dinh, Hué, vu d'en haut. Photo : Sytyson

 

Un melting-pot architectural

 Escalier vers la cour d'honneur, tombeau de Khai Dinh, Hué

L’empereur Khai Dinh fit acheter du ciment, du fer, de l’acier, … et des tuiles d’Ardoise en France. Il envoya des bateaux en Chine et au Japon pour se faire acheter de la porcelaine et des verres colorés. Par rapport aux ancêtres, le tombeau est beaucoup plus petit : 117x48,5m de superficie, mais sa construction est extrêmement élaborée.

La cour d’honneur, tombeau de Khai Dinh, Hué

Pour les voyageurs au Vietnam, le tombeau est célèbre par son mélange architectural. De loin, c’est une sorte de château de style européen. Mais à l’entrée, des tours font penser aux sanctuaires hindouistes. Dans la cour, des piliers en forme de stupa du bouddhisme. Ceci est sans doute le résultat d’une interférence culturelle Est-Ouest, et de la personnalité exceptionnelle de l’empereur. 

Au-dessus de la cour d’honneur, tombeau de Khai Dinh, Hué

 

La cour d’honneur, tombeau de Khai Dinh, Hué

 

La cour d’honneur, tombeau de Khai Dinh, Hué

 

La plus grande particularité du mausolée, c’est la décoration intérieure du temple de Thien Dinh. Le tableau du plafond représente 9 dragons dans les nuages (« Cuu Long an van »). Des motifs et des mosaïques de porcelaine et de cristal tapissent tous les murs.

Décoration intérieure du temple de Thien Dinh, tombeau de Khai Dinh, Hué

 

Tableau du plafond, temple de Thien Dinh, tombeau de Khai Dinh, Hué, Vietnam. Photo : Kenji et Naru

 

Intérieur du temple de Thien Dinh, tombeau de Khai Dinh, Hué, Vietnam. Photo : Le Huy Hoang

 

Les scènes sont très animées et les couleurs harmonieusement mélangées. Les images des 4 animaux sacrés et des 8 armes ornementales portent l’art des reliefs en porcelaine à son plus haut sommet. Dans votre collection des surprises de votre voyage au Vietnam, ce sera un des souvenirs les plus extravagants.

Décoration sur les murs à l'intérieur du temple de Thien Dinh, tombeau de Khai Dinh, Hué. Photo : Kenji et Naru

 

Décoration intérieure du temple de Thien Dinh, tombeau de Khai Dinh, Hué. Photo : Kenji et Naru

 

 


Nos autres articles

POURQUOI TAMTOURS ?

Réseaux sociaux:

facebook facebook facebook twitter linkedin pinterest slideshare