DEVIS PERSONNALISÉ
search
Voir Angkor… et mourir à Luang Prabang, le voyage au Laos et au Cambodge de  Henri Mouhot

Voir Angkor… et mourir à Luang Prabang, le voyage au Laos et au Cambodge de Henri Mouhot

Oct, 04 2017 Voyage au Cambodge
« Voir Angkor… et mourir à Luang Prabang », tel est le destin de Henri Mouhot, le grand voyageur qui a découvert ces deux essentiels du Cambodge et du Laos.

C’était justement l’époque où l’Europe découvrit l’Asie. Henri Mouhot, passionné de long voyage, a décidé de laisser son Europe derrière lui. Il vint au Siam (la Thaïlande actuellement), puis accéda au Cambodge et se prépara à un voyage sur les eaux du Mékong.

Angkor Wat, dessin à partir d'une esquisse d'Henri Mouhot
Henri Mouhot a découvert Angkor durant l'hiver 1859-1860.

 Son but était de redescendre le Mékong depuis les montagnes du Haut-Laos, et revenir par la Cochinchine. Mouhot passa ainsi trois ans au Cambodge, puis il est parvenu à venir à Luang Prabang depuis Bangkok, en 1961, traversant des régions sauvages qu’aucun voyageur n’ait encore pénétré. Malheureusement juste après le départ de la ville, il fut saisi par une fièvre foudroyante. Angkor et Luang Prabang restent les deux sites les plus épris par la postérité dans le carnet de l’explorateur.

Le portrait d'Henri Mouhot et une page dans son carnet, sa description d'Angkor Wat

L’extase d’Angkor

L’émerveillement et la désillusion que les voyageurs vivent à Angkor aujourd’hui date depuis sa découverte.

Henri Mouhot ne savait pas d’ailleurs qu’il allait fournir guides et revues en clichés touristiques. Dans son carnet, il parle d’un « état d’extase ». Il regrette de n’avoir pas « la plume d’un Chateaubriand ou d’un Lamartine » pour louer les « Michel-Ange de l’Orient ».

Il s’exalte : « L’or, les couleurs ont presque totalement disparu ; il n’y reste que des pierres : mais que ces pierres parlent éloquemment ! Comme elles proclament haut le génie, la force et la richesse des Cambodgiens d’autrefois ! » 

 

Le charme de Luang Prabang

Luang Prabang est un grand site de charme, parce que c’est l’ancienne capitale du Laos. La ville impressionne les voyageurs non pas par ses splendides crépuscules au bord du Mékong, mais par son esprit champêtre séculaire. La vie au Laos est imprégnée dans une cohabitation paisible avec les éléphants. A l’époque de Mouhot, c’était le seul moyen de transport pour traverser les forêts. Maintenant, vous ne pouvez pas voyager au Laos sans passer leur rendre visite dans un camps naturel, et vous ne pouvez pas quitter le pays sans avoir senti la trace de sa paisible présence sur votre sac à dos.

 

Les éléphants au Laos, dessin à partir d'une esquisse d'Henri Mouhot
 Les éléphants au Laos, dessin à partir d'une de ses esquisses:

Un circuit Laos-Cambodge ?

Les essentiels à ne pas manquer pour un grand voyage en Indochine sont Luang Prabang, Parkse, Vientiane pour le Laos et Phnom Penh, Battambang et Siem Reap (où se situe les temples d’Angkor) pour le Cambodge. Vous pouvez accéder à l’un de ces deux pays via Bangkok, ou à partir d’une des grandes villes du Vietna (Hanoi ou Ho Chi Minh ville). Géographiquement, ce dernier s’allonge dans le sens Nord-Sud en côte-à-côte avec le Laos puis le Cambodge.  

 Certaines agences de voyage proposent des circuits au Laos avec extension au Cambodge, ou vice-versa. D’autres vous laissent le choix de concevoir vous-même votre propre trajet. Dans tous les cas, elles constituent une grande source de conseils. Au sujet des explorations, on peut dire que le temps des grandes découvertes n’a jamais fini. Il ne fait que se transformer en une découverte popularisée. Les lecteurs des journaux de voyage d’autrefois peuvent maintenant devenir des vrais voyageurs. A vous de prendre le pas !

La politesse des Cambodgiens réside dans leur discrétion, leur respect d'autrui et leur dignité:

 


Nos autres articles

POURQUOI TAMTOURS ?

Réseaux sociaux:

facebook facebook facebook twitter linkedin pinterest slideshare